15.12.2015
EVS Translations cardamom pix

Cardamome – Mot du jour

Les épices les plus chères au monde en termes de prix au poids sont le safran et la vanille. Savez-vous quelle épice arrive en troisième position ? Curieusement (ou pas), il s’agit de la cardamome.

Cette épice, parmi les plus anciennes au monde, transcende les autres en raison de ses nombreuses utilisations notamment culinaires qui vont des plats sucrés et salés aux boissons chaudes et froides.

La cardamome existe depuis au moins quatre siècles. À ses origines, comme de nombreuses épices à cette époque, elle était essentiellement prisée pour ses propriétés médicinales.

Les Grecs et les Romains utilisaient la cardamome pour préparer des parfums, onguents et huiles essentielles. Cette épice servait également d’offrande religieuse.

Les Vikings ont découvert cette épice lors de leurs voyages à Constantinople, il y a 1 000 ans de cela, et l’ont introduite en Scandinavie où elle constitue aujourd’hui l’ingrédient principal du traditionnel Glögg (vin chaud).

Au 3e siècle de notre ère, à Alexandrie, la cardamome figurait parmi les épices indiennes taxées. L’Inde a été le plus grand exportateur de cardamome au monde jusqu’à la fin du XXe siècle, avant d’être remplacée par le Guatemala, où le planteur de café allemand Oscar Majus Kloeffer a introduit la culture de la cardamome indienne dans les années 1920.

Le mot cardamome vient du mot grec kardamōmon, lui-même formé à partir de deux mots utilisés pour désigner les deux variétés d’épices les plus connues en Grèce pendant l’Antiquité : kardamom (cresson) et amōmon (épice).

Il existe deux variétés principales de cardamome : Elettaria (ou cardamome verte, la « vraie » cardamome) aux graines vertes et légères, très populaire de l’Inde à la Malaisie et Amomum (ou cardamome brune) aux graines brunes et plus grosses, essentiellement utilisée en Asie et en Australie.

Depuis le début du XIXe siècle, la cardamome est souvent utilisée pour soigner les troubles de l’estomac, mais ses vertus digestives sont connues depuis bien plus longtemps, comme en témoigne la première mention de cette épice par une source britannique. Notre mot est apparu pour la première fois en langue anglaise dans la traduction par John Trevisa de l’encyclopédie De Proprietatibus Rerum (Le Livre des propriétés des choses) : « Cardamom helps ease wambling and irritation of the stomach » (« la cardamome soulage les maux et les irritations de l’estomac »).

La cardamome est utilisée dans de nombreux plats et soupes comme le riz et le curry ainsi que dans des boissons comme le thé. Le mélange de cardamome, clous de girofle, cannelle, coriandre, fenouil et anis étoilée se retrouve dans de nombreuses spécialités de Noël, comme les Lebkuchen (petits pains d’épices allemands) et le Glühwein (vin chaud).