06.10.2015
EVS Translations Lagoon  XS

Lagon – Mot du jour

Pour certains anglophones, le mot lagoon évoque la lagune romantique de Venise. Pour d’autres, il évoque un film d’horreur de 1954, The Creature from the Black Lagoon (L’Étrange Créature du lac noir). Bien que ces deux évocations soient on ne peut plus différentes, elles impliquent toutes deux ces étendues d’eau difficiles à distinguer. Écartons-nous du critère fréquemment utilisé dans le domaine de l’art (« je sais reconnaître une chose quand j’en vois une ») et interrogeons-nous sur ce qu’est un lagon et sur ce qui le distingue d’un lac ou d’un étang par exemple.

Par définition, un lagon est une étendue d’eau peu profonde isolée d’une autre étendue d’eau par une barrière de sable ou un récif corallien. Cependant, sous de nombreux aspects, la définition de ce qu’est un lagon dépend de la personne interrogée. Ainsi, les opinions diffèrent notamment selon la proximité avec la côte et la composition de l’eau (eau douce ou eau de mer). Outre leur composition, les lagons se divisent en trois catégories : les atolls, comme ceux des îles du Pacifique, fermés par un récif corallien ; les hapua, des lagons situés à l’embouchure des fleuves, sur des plages de sables et des graviers, en Nouvelle-Zélande ; et les lagunes, étendues d’eau de mer isolées de la mer par un cordon littoral, qui constituent un cadre parfait pour le romantisme vénitien et les films de monstres.

Le mot anglais lagoon, à l’image de ses équivalents français lagon et lagune, vient du latin lacuna, qui désigne un étang ou un trou, et est arrivé dans ces deux langues grâce à l’italien laguna. Il ne faut pas s’étonner que, compte tenue de la proximité de son origine, ce mot ait été utilisé pour la première fois en langue anglaise dans un contexte vénitien. En 1612, dans The Court and Times of James the First de Thomas Birch, on pouvait lire : « He was observed that day to row to and fro in the lagoon towards [the Venetian island of] Murano, to see what show his house made. » (« Ce jour-là, on le vit ramer dans la lagune en direction de Murano pour voir quel spectacle donnait sa maison. ») Bien que la première utilisation du mot lagoon dans le sens d’atoll date de 1769, dans les Journaux du Capitaine James Cook, la première référence à une lagune dans un contexte autre que vénitien remonte à A New Voyage Round the World de William Dampier (1697) dans lequel il parlait d’un évènement arrivé au Mexique : « They went into a Lagoon, or Lake of Salt-water… The mouth of this Lagoon is not Pistol-shot wide. » (« Ils entrèrent dans une lagune ou lac d’eau salée. L’embouchure de cette lagune n’est pas plus large que le canon d’un pistolet. ») Heureusement, aucune des occurrences de ce mot ne fait référence à des monstres tueurs !