04.06.2015

Marmite – Mot du jour

Une chose est sûre : la Marmite, cette pâte à tartiner anglaise, ne laisse personne indifférent. Comme l’affirme à juste titre et depuis longtemps son slogan : « You either love it or hate it » (« soit on l’adore, soit on la déteste). Fabriquée depuis 1902, avec des ventes qui ont récemment atteint 46 millions de livres sterling (environ 65 millions d’euros), la Marmite ne manque pas de fans, mais, pour les non-initiés, regardons de plus près ce qui se cache dans ce petit pot en verre marron.
La Marmite est une pâte à tartiner à base d’extrait de levure. À la fin du 19e siècle, le chimiste organique Justus von Liebig a découvert que la levure de bière, qui est le sous-produit issu du processus de fermentation, pouvait être concentrée et mangée. Bien qu’elle se présente sous la forme d’une pâte marron extrêmement salée, la Marmite a remporté un succès immédiat en raison de sa forte teneur en vitamines B, comme la thiamine, la riboflavine, l’acide folique, etc., qui, à l’époque, faisaient défaut à l’alimentation de nombreux Britanniques.

Le nom « marmite » proviendrait du mot français qui désigne une petite casserole en faïence munie d’un couvercle. Bien que la logique de cette association ne saute pas immédiatement aux yeux, elle vient principalement du fait que cet extrait de levure était initialement vendu dans des petits pots en faïence qui ressemblaient beaucoup au récipient français. Depuis les années 1920, ce produit est vendu dans des petits pots en verre. Cependant, une marmite française orne toujours son étiquette et les pots ont conservé la forme du récipient en faïence d’origine.

Compte tenu que la Marmite est 100 % végétarienne, riche en vitamines essentielles et à faible teneur en gluten, elle mérite absolument qu’on y goûte. Cependant, ce n’est pas le genre d’aliment que l’on aime étaler sur tout. Bien qu’Internet regorge de vidéos et d’histoires d’horreur concernant des gens qui ont par inadvertance englouti des cuillérées de Marmite ou de sa version australienne, la Vegemite, mieux vaut la consommer avec modération. Si les Anglais la consomment le plus souvent au petit-déjeuner, étalée en fine couche sur une tranche de pain grillé avec du beurre ou de la margarine, les plus téméraires n’hésitent pas à l’utiliser pour parfumer leurs soupes et autres plats ou pour faire des gâteaux à la Marmite. Plusieurs barres de céréales et autres en-cas se déclinent même en version Marmite.

Ainsi, la prochaine fois que vous verrez ce petit pot marron, n’ayez pas peur, et goûtez-y ! Vous saurez une bonne fois pour toutes si vous adorez ou si vous détestez !