18.02.2016
EVS Translations Oxytocin

Ocytocine – Mot du jour

À l’approche de la Saint-Valentin et des déclarations polarisées qui lui sont généralement associées, tournons-nous vers les neurosciences pour envisager sous un nouvel angle la relation d’amour et de haine que nous entretenons avec cette date.

Est-il nécessaire d’avoir un jour spécial dédié à ceux que nous aimons ? Témoigner de son affection aux êtres chers ne devrait-il pas être un effort quotidien ? Comme toujours, la réponse est subjective et il n’y a pas de précepte spécial à suivre ni de formule à appliquer.

Mais, attendez ! L’amour a bel et bien une formule chimique ! C8H11NO2 + C10H12N2O + C43H66N12O12S2 ou en d’autres termes Dopamine + Sérotonine + Ocytocine = AMOUR.

La dopamine est un neurotransmetteur connu pour son lien avec le plaisir et la récompense. Certaines substances très addictives et le fait, entre autres, d’avoir des relations sexuelles, de manger un bon repas ou de jouer aux jeux vidéo augmentent la production de dopamine. C’est peut-être pour cela que l’on dit que l’« amour est une drogue ». Lorsqu’on est amoureux, on est accro à la personne aimée.

La sérotonine est communément appelée l’« hormone du bonheur ». Elle agit comme un antidépresseur et est utilisée dans les médicaments pour traiter la dépression et les troubles de l’anxiété.

Et pour finir, l’ocytocine. « Hormone de l’amour », « hormone du câlin » ou encore « hormone de la confiance » ne sont que quelques-uns des surnoms de ce peptide de neuf acides aminés.

L’ocytocine est naturellement sécrétée dans l’hypothalamus et stockée dans l’hypophyse postérieure. Elle agit sur le lien social, l’attachement, la reproduction sexuelle et sur bien d’autres comportements. Elle joue un rôle essentiel pendant et après l’accouchement ainsi que pendant l’allaitement. La production d’ocytocine est connue pour déclencher un comportement maternel et la confiance.

Le terme ocytocine a été inventé par une équipe de scientifiques qui, en 1927, déclarèrent avoir séparé l’ocytocine d’une deuxième substance active dans l’hypophyse postérieure. L’apparition de ce terme a été rapportée dans l’édition du 22 octobre de Science Newsletter : « le répertoire médical doit être enrichi de deux nouveaux extraits extrêmement puissants obtenus sous forme purifiée à partir d’une seule glande par le Dr. Oliver Kamm et ses associés dans les laboratoires de recherche de Parke Davis and Company à Détroit. […] Le deuxième principe s’appelle ocytocine ».

Ce mot vient du grec ancien ôkutokos « qui procure un accouchement (tokos) rapide (ôkus) » et renvoie à la capacité de cette hormone à déclencher les contractions pendant l’accouchement puis à faciliter la production de lait.

En tant que médicament, l’ocytocine est utilisée pendant les accouchements ainsi que dans le traitement du trouble du spectre autistique. Il a été reconnu que l’ocytocine améliore les comportements pro-sociaux et réduit la peur et l’anxiété. Bien évidemment, l’excès d’ocytocine ou de toute autre substance chimique peut avoir un effet diamétralement opposé et nuire aux personnes qui n’ont pas de déficience sociale. L’ocytocine est à utiliser avec prudence.