08.09.2015
EVS Translations Salami

Salami – Mot du jour

Si aujourd’hui, la nourriture « à emporter » fait généralement référence à la restauration rapide ou à ce que l’on peut trouver dans les stations essences, autrefois (avant l’ère des autoroutes), cela signifiait voyager avec des aliments capables de nous sustenter pendant notre voyage. Et peu d’aliments sont aussi savoureux, faciles à transporter et nourrissants que le salami. Que vous prévoyez une épopée nordique, la traversée des Balkans ou que vous vouliez simplement faire en sorte que votre repas résiste à la chaleur méditerranéenne, le salami est depuis longtemps la viande séchée de prédilection des voyageurs.

Le mot salami vient de l’italien salame, qui signifie « saucisson de porc épicé ». Cependant, les mots salami et saucisson ont la même origine latine : sal, signifiant « sel ». Bien que nous ne puissions pas dire avec certitude à quel moment ce que nous appelons le salami a été associé à ce terme, la légende voudrait que le salami soit né dans un petit village de pêcheurs de Chypre appelé Salamis aux environs de 700 av. J.C. Que l’on croie ou pas à cette légende, le salami et ses cousins européens, le saucisson et autres viandes séchées, ont joué un rôle important en fournissant la nourriture nécessaire à la civilisation, la colonisation et le commerce européens.

Malheureusement, au fil du temps, la véritable définition qui fait d’un salami un salami s’est embrouillée, au point que, aujourd’hui, nous avons tendance à l’associer au saucisson ou à d’autres viandes séchées, sans voir ou comprendre la différence. Bien qu’ils soient tous trois à base de sel, leurs méthodes de fabrication sont différentes. Ainsi, les viandes séchées, comme le jambon, sont souvent des pièces de viande entières assaisonnées de sel et d’épices. Le saucisson et le salami sont quant à eux composés de viande hachée mélangée à de la graisse, du sel et des épices. À la différence du saucisson qui implique un processus d’étuvage, le salami implique un processus de vieillissement/séchage beaucoup plus long.

La première occurrence connue de ce mot en anglais se trouve dans A Journey to Iceland (1852) d’Ida Pfeiffer où elle écrivit tout simplement : « White bread and salami! » (« Du pain blanc et du salami ! »). Reprenant l’esprit voyageur déjà mentionné, un article de 1937 du magazine Time and Tide remarquait que : « Everyone carried a basket with their food for the day—red wine, long rolls of bread, salami, cherries » (« Chacun portait un panier contenant son repas du jour : du vin rouge, des petits pains, du salami et des cerises »). Ainsi, que vous prépariez un long trajet ou un pique-nique, oubliez le monde des hamburgers et des frites et, à l’image de nos ancêtres, dégustez quelques tranches de salami au goût indémodable !