17.03.2016
EVS Translations Email  XS

E-mail – Mot du jour

Ray Tomlinson, l’inventeur du courrier électronique est décédé début mars. À l’annonce de cette nouvelle, beaucoup d’entre nous se sont interrogés sur la genèse de nos boîtes aux lettres virtuelles.

Alors que de nombreux e-mails arrivent chaque jour dans nos boîtes aux lettres, peu d’entre nous connaissent l’histoire de leur invention. En réalité, Tomlinson n’est pas à proprement parler l’inventeur du message électronique, mais c’est lui le programmeur qui, en 1971, a littéralement été le premier à placer le symbole « @ » dans un message électronique.

La toute première version de ce qui deviendrait ensuite l’e-mail avait été testée six ans plus tôt, en 1965, à l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) lorsque des utilisateurs de terminaux distants réussirent à échanger des fichiers et des messages sur un disque central via les systèmes en temps partagé de l’université.

Au cours des années suivantes, cette pratique fut utilisée par de nombreuses entreprises, notamment aux États-Unis, permettant ainsi à des employés utilisant différents terminaux connectés à un système central d’échanger des messages via ce système. Par la suite, lorsque les systèmes centraux de différentes succursales étaient connectés, les employés purent échanger des messages électroniques au-delà de l’Intranet local et des frontières géographiques.

Cependant, il y avait encore beaucoup de frontières et il était impossible d’envoyer un message à une personne précise à une adresse précise.

En 1971, Tomlinson réussit à envoyer le premier e-mail d’un utilisateur à un autre sur le système ARPANET (l’ancêtre de l’Internet mondial actuel, créé par le gouvernement des États-Unis). Il utilisa le symbole « @ » pour associer le nom de l’utilisateur à l’adresse de destination, créant ainsi l’e-mail moderne.

La première norme sur les messages électroniques fut proposée en 1973 par l’US Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) et finalisée en 1977 : c’est elle qui introduisit le symbole « @ » pour permettre d’envoyer les messages à certaines personnes sur certaines machines, ainsi que de nombreuses options comme les champs « De » et « À » et l’option Transférer.

Au milieu des années 1980, les e-mails échangés via le réseau ARPANET l’étaient principalement par des étudiants, le personnel universitaire ainsi que des employés du gouvernement et de l’armée.

La Reine Elizabeth II aurait été le premier chef d’État à envoyer un e-mail sur ARPANET en 1976.

En 1991, avec la création du World Wide Web, presque toutes les frontières tombèrent et nous nous retrouvons aujourd’hui avec des boîtes aux lettres remplies de milliers d’e-mails et autres spams non lus.

Sachant que le mot electronic message était utilisé de manière générique pour toutes les transmissions électroniques de documents, y compris les fax, il est difficile de savoir quelle occurrence fut la première à faire référence à un e-mail.

Quoi qu’il en soit, le mot e-mail est apparu comme tel pour la première fois par écrit en 1975 dans le magazine new-yorkais Electronics : « Postal Service pushes ahead with E-mail. »

L’expression « e-mail message » apparut pour la première fois par écrit en 1984 dans le magazine The American Banker : « They can check their portfolios, download research, and send E-mail messages to their account executives ».

La même année, l’expression « email address » fut utilisée pour la première fois sur le forum de discussion Usenet : « Please fill out the following form, between the dotted lines, and send via email to me at the address at the bottom. In giving your email address, give it relative to a well-known site »

Le terme « email account » fut utilisé quant à lui pour la première fois en 1985 dans UNIX Review. D’ici la fin de l’année 2016, le nombre total de comptes de messagerie à travers le monde devrait dépasser les 4,3 milliards et ces comptes devraient envoyer et recevoir près de 250 milliards d’e-mails par jour.