10.03.2016
EVS Translations Neon  XS

Néon – Mot du jour

Le néon, tout comme le xénon et le krypton, a été découvert en 1898 par les chimistes britanniques Sir William Ramsay et Morris Travers. Ramsey avait refroidi un échantillon d’air jusqu’à ce qu’il devienne liquide puis l’avait réchauffé pour capturer les gaz tandis qu’ils étaient portés à ébullition.

Le nom de ce gaz fut mentionné pour la première fois dans la revue scientifique Proceedings of the Royal Society en 1898 lors de sa découverte : « la densité de ce gaz que nous [Sir William Ramsay et Morris Travers] proposons d’appeler « néon » (nouveau) fut ensuite déterminée. »

Le nom de ce nouveau gaz fut proposé par le fils de Ramsey. Il vient du grec novum signifiant « nouveau ».

Le néon est deuxième gaz noble le plus léger après l’hélium et le cinquième élément chimique le plus abondant dans l’univers après l’hydrogène, l’hélium, l’oxygène et le carbone.

Bien que le néon soit un élément très courant dans l’univers et qu’il joue un rôle important dans le processus de nucléogénèse cosmique, il est en effet très rare sur Terre en raison de sa légèreté et de la chaleur du Soleil lors de la création du système solaire qui lui permirent de quitter notre atmosphère.

L’éclairage fluorescent est largement utilisé dans la publicité urbaine. Il s’est même trouvé une place dans les installations artistiques en raison de ses couleurs vibrantes visuellement attirantes. Dans la culture populaire anglaise, ces enseignes lumineuses sont appelées « neon signs », mais seuls les enseignes rouges contiennent véritablement l’élément chimique néon. Les autres couleurs sont produites par d’autres gaz nobles.

L’une des premières traces écrites de l’utilisation du néon dans l’industrie publicitaire date de 1934 dans Neon: a handbook for electrical engineers, neon manufacturers, sign salesmen and advertisers : « Si le client souhaite que son nom soit écrit en néon et encadré, c’est au fabricant d’enseignes de fournir la « finition ». »

Le néon est également fréquemment utilisé dans les lampes néon, des lampes de très petite taille à basse tension. Ces lampes sont les ancêtres des écrans plasma.

Dans la culture anglaise, le mot neon est souvent utilisé en référence à l’hostilité et au froid social de la jungle urbaine, avec l’image des personnes pauvres et isolées sur fond de lumières d’une grande ville, que ce soit les panneaux d’affichage ou les enseignes lumineuses des marques de luxe. En 1947, le romancier allemand Nelson Algren publia The Neon Wilderness, décrivant l’inhospitalité et l’environnement dangereux de la vie urbaine.